table ricard

Pernod Ricard : un exemple de RSE

Le groupe de vins et spiritueux, Pernod Ricard, a présenté mercredi 3 avril 2019 ses objectifs pour 2030 en matière de développement durable. Cette feuille de route fait suite au plan stratégique de croissance du groupe « Transform and Accelerate » dévoilé en 2018.

Lors d’une conférence de presse, à la distillerie Gallienne de la maison Martell, à Javrezac, près de Cognac (Charente), Alexandre Ricard, le PDG du groupe et Vanessa Wright, vice-présidente en charge de la responsabilité sociale et environnementale (RSE) ont présenté ce plan stratégique. Ce dernier contient 8 engagements, regroupés autour de 4 principaux thèmes, qui s’articulent avec les 17 objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies. Le PDG du groupe a annoncé dès le début de la conférence : « Nous allons évoluer depuis la résolution de problèmes environnementaux à l’incorporation de ces sujets dans tout ce que nous allons faire »

4 grands axes

Le groupe a soumis 8 engagements atour des axes suivants : le terroir, l’humain, l’économie circulaire et la consommation responsable. On y retrouve notamment des programmes d’agriculture régénératrice, d’amélioration de la qualité des sols et de préservation des écosystèmes. Le groupe promet également d’interdire tous les articles promotionnels en plastique à usage unique et compte adopter des emballages 100% recyclables d’ici 2025. Alexandre Ricard ajoute que le groupe « s’engage à limiter sa production de déchets à chacune des étapes du cycle de vie de ses produits et des expériences qu’il fait vivre autour de ses marques ». Pernod Ricard a de plus annoncé qu’il modérera sa consommation d’eau dans des bassins identifiés à haut risque (Inde et Australie) et réduira de moitié ses émissions carbone d’ici 2030.

Cette initiative RSE se greffe à une ligne de conduite responsable loin d’être nouvelle pour le groupe. Celui-ci était déjà parvenu notamment (à l’aide de sa feuille de route 2010-2020) à transformer 99% de ses emballages primaires et secondaires en emballages recyclables. De son côté, le plan « Transform and Accelerate » dévoilé en 2018 vise à accélérer la croissance du groupe, signe que la croissance économique et le développement durable ne sont pas incompatibles pour les entreprises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.