Hyper U France Déchets environnement recyclage gaspillage alimentaire

95% de déchets revalorisés dans un Hyper U

Les mesures en faveur de la transition écologique semblent petit à petit porter leurs fruits. Au cœur du quatrième plus grand Super U de France, la lutte contre le gaspillage est au centre des préoccupations. En effet, dans ce magasin, 95 % des déchets et des invendus sont revalorisés. Avec « Too Good To Go », des dons aux associations ou encore la méthanisation des biodéchets non comestibles, l’enseigne s’engage en faveur d’une transitions des modes de consommation.

10 millions de tonnes de nourriture consommable jetées chaque année en France

La grande distribution représente 14 % du gaspillage alimentaire en annuel en France. Un chiffre alarmant pour Dominique Morin, le directeur du Super U des Herbiers dans les Pays-de-la-Loire, qui essaye d’initier une tendance nationale en montrant le bon exemple. Afin de réduire ses déchets, le magasin a mis en place une « vitrine anti-gaspi« . Cela permet, selon le directeur du magasin, de « sensibiliser la clientèle à un comportement d’achat plus responsable« . Les produits présents en vitrine approchent de la date d’expiration et sont en promotion. Une mesure qui permet à sa clientèle de faire des économies et de valoriser jusqu’à 42 % des invendus.

En plus de la vitrine « anti-gaspi » l’Hyper U travaille en collaboration avec Comerso, une start-up qui offre aux chaines de grande distribution la possibilité de redonner ses invendus à des associations. Ici, avec cette action, le magasin de Dominique Morin arrive à sauver 37 % de ses produits du gaspillage alimentaire

L’enseigne travaille également avec Too Good To Go, une application qui permet aux consommateurs d’acheter une nouvelle fois à prix réduits les invendus des commerces. Dominique Morin explique proposer, chaque jour, une quinzaine de paniers à destination de l’application : « Chaque jour nous proposons quinze paniers, essentiellement des fruits et légumes, de la charcuterie, des fromages, des produits de boucheries… En moyenne, ils représentent une valeur de 12 à 15 euros et sont vendus 3,99 euros« .

Enfin, cet Hyper U des Pays-de-la-Loire a mis en place un partenariat avec « Gaec la Bienvenue », une ferme biologique située à 30 minutes en voiture du magasin. Cet accord entre les deux organismes permet à l’Hyper U de revaloriser les déchets impropres à la consommation en le donnant à la ferme, qui se charge de les transformer en énergie…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *