Don’t look up ou l’humour contre le changement climatique

Le nouveau film d’Adam McKay s’est posé comme défi de parler d’un sujet aussi grave et sérieux que le changement climatique en usant du registre de l’humour.

Une de ses têtes d’affiche, en l’occurrence Lenoardo Dicaprio, l’a qualifié auprès de Reuters, de « cadeau unique » à la lutte contre le changement climatique. Difficile de contredire l’acteur oscarisé dont l’engagement pour le climat détonne à Hollywood. Car Don’t look up : déni cosmique est bien un plaidoyer pour l’appropriation de la problématique du changement climatique par tous, un appel à un changement de regard et de comportement surtout face au péril à venir.

Pour ce chef d’oeuvre, le réalisateur Adam McKay, a choisi le registre de la satire. Il était important pour l’intéressé de faire rire les gens dans ce contexte d’anxiété généralisé pour cause de la pandémie du Covid-19. Dans ce sens, le scénariste considère le long métrage en salles depuis le 10 décembre, d’abord comme une comédie. Mais le sujet évoqué laisse peu de place à la gaieté.

Scénario captivant

L’intrigue qui se déroule aux États-Unis met en scène deux spécialistes de l’espace incarnés par Jennifer Lawrence et son professeur Leonardo Dicaprio. Alertés de la survenance dans un délai de six mois d’une météorite sur la terre, ces derniers tentent d’avertir le monde de la catastrophe. En vain. Puisque ni les médias, encore moins la présidente du pays, une climatosceptique invétérée entourée de courtisans obséquieux, ne les prend au sérieux. Au contraire, tous les dépeignent en scientifiques peu sérieux et à la limite du ridicule.

Face à ce déni généralisé et vu l’imminence du danger, les deux astronomes prennent leur bâton de pèlerin afin de prévenir l’irréparable, à travers une sensibilisation médiatique. À leur risque et péril, puisque l’entreprise n’est pas sans danger pour les intéressés, victimes d’une véritable chasse à l’homme de la part des autorités.

L’histoire de notre temps

Au-delà de son casting d’envergure incluant des personnages aussi célèbres que Cate Blanchett, Meryl Streep, Timothee Chalamet, Jonah Hill ou encore Ariana Grande, D’ont look up épouse parfaitement la tragédie de notre temps. Un monde où le déni climatique semble retrouvé du poil de la bête à mesure que les alertes des scientifiques sur un climat en dégradation du fait de l’activité humaine, se multiplient.

À travers le film disponible sur Netflix à partir du 24 décembre, Leonardo Dicaprio espère avoir touché la sensibilité des uns et des autres sur l’urgence d’un changement de comportement afin de préserver la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.