La vaccination conte la grippe pour éviter une double épidémie

Chaque année, de nombreuses personnes sont frappées par la grippe entre les mois d’octobre et de mars. Le chiffre de mortalité varie d’une année à une autre et cela dépend de plusieurs raisons liées à l’environnement et aux taux de contamination. Cet hiver, le monde doit faire face à la grippe et se protéger plus que les années précédentes pour ne pas aggraver la situation liée à la pandémie du Coronavirus. 

Le dernier bulletin épidémiologique de 2019, publié par Santé publique France a montré qu’il y a eu presque 57441 morts à cause de la grippe cette année là. Cette dernière touche essentiellement les personnes âgées (plus de 75 ans) et les personnes fragiles. Elle affaiblit le système immunitaire et favorise les infections bactériennes.

Il est important de noter que la vaccination contre la grippe ne protège pas les gens de l’épidémie du Coronavirus. Cependant, le vaccin peut diminuer les risques d’avoir une deuxième épidémie. Le vaccin peut également éviter l’encombrement aux seins des services de soins tels que les hôpitaux et les cliniques médicales. Une membre de l’Académie de médecine a précisé qu’il n y a pas de raison de s’inquiéter, « le risque de co-infection (le fait d’attraper simultanément le coronavirus et la grippe) est très rare ».

Malheureusement, il n’existe pas de traitement qui ferait disparaître la grippe du jour au lendemain. Cependant, les médecins peuvent toujours traiter les symptômes de cette pathologie. Les symptômes de la grippe sont relativement similaires à ceux du Covid-19. Il est donc important de signaler les faits auprès des services concernés en cas de suspicion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *