Un avion blanc et bleu dans le ciel.

Aéronautique : EAG prépare un avion hybride électrique pour 2028

 

Electric Aviation Group (EAG), la société d’ingénierie et de développement basée au Royaume-Uni, a présenté lundi le dessin d’un futur avion régional à propulsion hybride électrique. Prévu pour rentrer en service dès 2028, cet appareil se destine à réduire les émissions de CO2.

Le cabinet d’ingénierie britannique Electric Aviation Group (EAG) a dévoilé lundi la conception d’un futur avion régional à propulsion hybride électrique qu’il prévoit de lancer en 2028 afin de réduire les émissions de CO2. La présentation de ce projet baptisé Hera (Hybrid, Electric Regional Aircraft) coïncide avec l’ouverture lundi de FIA ​​Connect, le salon aéronautique virtuel de Farnborough. En raison de l’épidémie de Covid-19, l’évènement a été annulé et remplacé par une série de conférences en ligne.

Une autonomie de près de 1.500 km

L’appareil « offrira dans un premier temps une autonomie de 800 miles nautiques (près de 1.500 km, ndlr) à son lancement en 2028 et pourra transporter plus de 70 personnes », a précisé le PDG et fondateur d’EAG, Kamran Iqbal, cité dans un communiqué. Il permettrait des économies de carburant significatives et une empreinte sonore réduite (qui répond aux exigences des opérations 24/7). L’avion britannique disposera d’une aile haute avec une aile allongée et des ailettes jumelles situées aux extrémités de la queue horizontale. Il bénéficiera d’un décollage assisté par train d’atterrissage, pour une accélération rapide et des performances sur terrain court.

Possibilité de le transformer en un tout électrique ou neutre en carbone

Aussi, la cabine de l’avion sera modulaire, ce qui permettra l’utilisation des passagers le jour et celle du fret la nuit. L’appareil est conçu pour accueillir des sources d’énergie alternatives si disponibles avant 2030. Il pourra en outre se transformer en un tout électrique ou neutre en carbone à mesure que la densité de la batterie s’améliorera ou que les carburants alternatifs et les technologies de groupe motopropulseur associées mûriront et deviendront abordables.

Plus de 25 000 emplois à la clé

EAG indique qu’il s’appuiera sur le riche héritage et la puissante industrie aéronautique de Bristol lorsqu’elle commencera la production du nouvel avion pour lequel elle a déjà déposé 25 brevets couvrant un large éventail de technologies. L’organisation prévoit de créer initialement plus de 25 000 emplois et de débloquer des investissements de 5 milliards de dollars dans l’industrie aérospatiale britannique.

« Nous nous attendons à ce que ce soit un excellent exemple de conception, d’ingénierie et de construction britanniques », a déclaré Kamran Iqbal, qui estime que le HERA représente l’avenir des vols de passagers et de fret au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *