Une abeille sur une fleur.

Biodiversité : créez des « Zones de Bzzz » pour sauver les abeilles !

 

L’association Agir pour l’environnement propose, depuis quelques semaines, aux éco-citoyens de créer des « Zones de Bzzz » pour protéger les abeilles mais aussi sensibiliser notre entourage au rôle des insectes pollinisateurs. Pour agir, il faut acheter un pack de graines pollinifères bio à planter sur votre balcon, rebord de fenêtre, jardin, un rond-point, au boulot…

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation, sur les 100 espèces végétales cultivées qui fournissent 90 % des aliments mondiaux, 71 sont pollinisées par les abeilles (qui produisent d’ailleurs du bon miel). Or, 80% de ces insectes volants ont disparu en Europe, d’après l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Ce désastre découle de l’usage des pesticides néonicotinoïdes, introduits en France en 1995. Si l’utilisation de ces pesticides fait l’objet d’une régulation depuis deux ans, d’autres produits similaires ont vu le jour. Les monocultures, les remembrements et l’arrachage des haies sont également des pratiques qui déciment la population des abeilles.

15 euros le kit

Pour aider à la sauvegarde de ces insectes essentiels à la biodiversité et à notre alimentation, l’association Agir pour l’environnement vous propose de contribuer à la création de Zones de Bzzz sur vos balcons et jardins. Au travers d’une campagne Ulule, l’association met à la disposition de tous des kits de 15 euros contenant des graines nectarifères et pollinifères à faire refleurir partout en faveur des butineuses. Avec un don de 200 euros, Agir pour l’Environnement offre au contributeur une pancarte permettant aux habitants ou aux clients d’identifier la Zone de Bzzz et référence le bienfaiteur sur sa carte interactive.

« Il n’y a jamais de petits gestes »

Lancée il y a quatre ans, cette opération a permis en 2019 de créer 20 000 Zones de Bzzz et de semer 100 millions de graines biologiques. En 2020, en dépit de la crise du coronavirus, l’association Agir pour l’environnement espère pouvoir créer plus de 10 000 Zones de Bzzz supplémentaires, portant le nombre de ces biozones à plus de 40 000 en quatre ans.

« Il n’y a jamais de petits gestes, il y a une action collective qui peut prendre différentes formes. Nous ne séparons pas les petits gestes de l’action collective, c’est un tout qui passe par un premier engagement qui peut se traduire dans un second temps par un engagement beaucoup plus important », a déclaré dans une interview au site L’Infodurable, Stephen Kerckhove, délégué général de l’association qui compte plus de 20 000 membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *