Un tas de bouteilles plastiques.

Nestlé : 1,8 milliard d’euros pour soutenir le recyclage chimique des plastiques

 

Nestlé envisage un investissement de 1,8 milliard d’euros pour soutenir le recyclage chimique des plastiques. Mais aussi remplacer un tiers du plastique vierge dans ses emballages par leur équivalent recyclé à horizon 2025. Pour cela, le groupe agroalimentaire mise sur les startups et leur capacité d’innovation. 

Deuxième plus grand pollueur de plastique au monde

En 2018, sur 1,7 million de tonnes de plastiques utilisées par Nestlé dans le monde, seulement 2% étaient issus du recyclage, soit 300 000 tonnes environ. Greenpeace, qui a récemment réalisé un audit avec Break Free From Plastik avait classé le groupe agroalimentaire comme deuxième plus grand pollueur de plastique au monde.

Afin de réduire son impact écologique, Nestlé a décidé d’investir 1,8 milliard d’euros pour soutenir le recyclage chimique des plastiques et remplacer un tiers du plastique vierge dans ses emballages par leur équivalent recyclé à horizon 2025. Ce financement vise à trouver les volumes nécessaires de résines recyclées certifiées pour le contact alimentaire, dont l’offre peine à se développer. « Aujourd’hui, l’offre de plastiques recyclés aptes au contact alimentaire ne couvre pas la demande », précise Christoph Meier, porte-parole du groupe agroalimentaire suisse.

Nestlé compte sur ses partenaires pétrochimistes

Nestlé recherche trois résines : le polyéthylène téréphtalate (PET), qui compose la majorité des bouteilles d’eau, de jus et soda ; le polypropylène (PP), utilisé notamment pour la production des bouchons ; et le polyéthylène (PE) qui se trouve, par exemple, dans les films de regroupement.

Pour obtenir les précieuses ressources, le groupe compte aussi sur des partenaires pétrochimistes, dont les noms restent confidentiels. Il signera prochainement avec eux des contrats à long terme.

233 millions d’euros pour accompagner des start-ups prometteuses

L’innovation consacrée aux emballages durables représente un autre volet de ce projet. Le leader des produits laitiers a créé un fonds de capital-risque d’un montant de 233 millions d’euros environ destiné à accompagner des start-ups prometteuses. D’autres investissements dans des entreprises innovantes suivront ces prochaines années.

Nestlé veut atteindre la neutralité plastique

Au-delà de cet engagement, Nestlé a également une ambition à plus long terme qui est de mettre un terme aux rejets de plastique dans l’environnement pour l’ensemble de ses activités. Ceci dans l’optique d’atteindre la neutralité plastique.

Le groupe s’engage à rendre publiquement compte des progrès réalisés en matière de réduction des emballages à la source, d’amélioration de la recyclabilité et de lutte contre la prolifération de déchets d’emballages dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *