La main d'un robot blanc, incarnant l'intelligence artificielle

Automatisation : prévisions sur l’évolution du marché RPA en 2020

 

Dans une étude publiée fin octobre, le cabinet Forrester donne ses prévisions sur l’évolution du marché RPA (Robotic process Automation) à partir de 2020. Selon le spécialiste de l’étude des marchés financiers et de l’impact des technologies, l’automatisation est la prochaine étape de la transformation numérique et digitale.

Dans une nouvelle étude publiée essentiellement à l’attention des directions des systèmes d’information (DSI) et de leurs employés, le cabinet Forrester annonce les grandes lignes de développement de l’IA sur le marché du travail. Il estime que l’automatisation sera la prochaine étape de la transformation numérique et digitale à partir de 2020.

1,06 million d’emplois disparaîtront

L’automatisation est un moyen pour les entreprises de développer des niveaux de personnalisation client plus efficace, grâce à plusieurs technologies comme la robotique, la livraison continue ou encore la gestion de cloud. Elle permet également l’amélioration de la production et des services, la sécurisation de l’acheminement des produits, et la réduction des délais de livraison.

Le développement de l’automatisation en 2020 va irrémédiablement entrainer la disparition de certains types de postes. La robotique logicielle, les agents virtuels, les chatbots, et la gestion de décision fondée sur le Machine learning (apprentissage automatique) remplaceront 1,06 million de travcailleurs notamment dans la comptabilité et les ressources humaines. Mais l’automatisation va en même temps favoriser l’émergence ou la montée en puissance de certains postes. Au moins 331 500 nouveaux emplois devraient être créés en 2020. Les travailleurs avec un « savoir multidisciplinaire » et les enseignants spécialisés dans le numérique font partie de ces profils qui seront prisés des recruteurs. D’où le besoin de faire évoluer les enseignements et la formation sur le long terme.

Les services CI et CD vont fusionner

Aussi, au fur et à mesure que l’automatisation s’imposera au sein des entreprises, le MTTR (le temps moyen de réparation) augmentera. Les entreprises devront donc adapter les perspectives d’ingénierie pour pallier ce problème et mettre en place des systèmes d’assistance d’intelligence artificielle efficaces.

En outre, les services CI (littéralement « intégration continue ») et CD (distribution en continu) qui automatisent les étapes d’intégration, de livraisons d’applications et normalisent les configurations, seront amenés à fusionner. Cette fusion sera nécessaire pour faciliter les opérations et rendre le système d’automatisation plus fluide, tout en permettant l’installation d’un meilleur chiffrement des données.

Un service humain sera toujours utile

Enfin, les entreprises feront de plus en plus appel à de nouveaux outils RPA, ne serait-ce que pour assister les équipes d’intervention sur les systèmes d’automatisation, impliquant des architectes de robots et la cartographie des utilisateurs. Toutefois, note Forrester, beaucoup de compagnie auront toujours besoin d’un service humain, les chatbots ne pouvant avoir la solution à tout problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *