Quand Leonardo DiCaprio donne son nom à un arbre

L’acteur américain a été reconnu pour avoir joué un rôle décisif dans la préservation de la forêt d’Ebo au Cameroun l’année dernière. Une victoire pour les écologistes mobilisés contre la volonté de l’État camerounais de défigurer cet espace d’importance pour la biodiversité.

C’est ce que l’on peut appeler avoir un impact positif sur le cours des choses. Leonardo DiCaprio ne s’y attendait sans doute pas, mais son tweet du 6 août 2020 accompagné d’une courte vidéo, appelant à sauver la forêt d’Ebo, a peut-être contribué à changer le rapport de force dans le bras de fer autour de cet espace boisé – 1 400 km – situé dans les régions du littoral et du centre du Cameroun. C’est ce que pensent en tout cas, les scientifiques des Jardins botaniques royaux de Kew, dans le sud-ouest de Londres au Royaume-Uni.

Et pour remercier l’acteur américain, ces derniers en collaboration avec leurs partenaires camerounais ont pris une décision assez symbolique. Celle de donner le nom de la vedette hollywoodienne à une des nombreuses espèces menacées de disparition à Ebo. En l’occurrence, un arbre tropical appelé Uvariopsis.

Lutte acharnée

Comme l’environnement dans lequel il a été identifié, l’Uvariopsis dicaprio donc, est une merveille de la nature mesurant jusqu’à quatre mètres de hauteur et appartenant à la famille des Annonacées encore appelée ylang-ylang. L’arbre est très réputé en Asie notamment pour ses fleurs dont est extraite une huile utilisée dans la parfumerie.

Malheureusement, il n’est pas épargné par les dangers qui minent la forêt d’Ebo. Un habitat forestier de 68 000 hectares non-protégé et livré aux exploitations en tous genres. Un tableau apocalyptique auquel le gouvernement a failli contribuer avec sa validation du permis d’exploitation industrielle de cette zone. Au grand dam des habitants et des militants de la nature à travers le monde. Fortement mobilisés, ces derniers ont multiplié les initiatives visant à faire échec à ce projet destructeur pour la riche faune de la forêt.

Une vie d’engagement

L’annulation du décret d’exploitation de la forêt, moins d’une semaine après le plaidoyer de DiCaprio, vient donc couronner plusieurs mois de bataille et offre un répit à cette couverture végétale. Pour le cinéaste plusieurs fois oscarisé, il s’agit d’un chapitre de plus à sa riche vie d’engagement. La star américaine cultive depuis plusieurs années à travers des engagements auprès de l’ONU entre autres, une véritable fibre écologique. Il est d’ailleurs à l’affiche de Don’t look up : Déni cosmique, long métrage disponible sur Netflix, évoquant l’imminence du péril climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.