Un chef épluchant un concombre.

Phenix et Franprix (groupe Casino) : 10 millions de repas sauvés du gaspillage alimentaire

Le 16 octobre, l’enseigne Franprix (groupe Casino) et l’entreprise sociale et solidaire Phenix ont indiqué avoir sauvé plus de 10 millions de repas du gaspillage alimentaire en cinq ans de collaboration. Ces invendus sont redistribués auprès d’une centaine d’associations caritatives au cœur des quartiers.

Depuis 2016, Franprix, l’enseigne urbaine du groupe Casino, et Phenix collaborent pour réduire drastiquement le gaspillage alimentaire. Ensemble, ils ont en effet développé différents dispositifs, dont la collecte et la redistribution des invendus alimentaires auprès d’une centaine d’associations proches des points de vente. Après cinq années d’efforts constants, ils viennent de franchir officiellement la barre de 10 millions de repas sauvés. « 10 millions C’est le nombre de repas sauvés avec Phenix depuis 2015, grâce à La redistribution de nos invendus auprès d’associations caritatives », a ainsi indiqué l’enseigne du groupe Casino sur son compte Twitter.

Des dons de produits convertis en repas

Ce nombre est d’autant plus impressionnant qu’en 2019, soit quatre ans après le début de l’initiative, 6 millions de repas avaient été sauvés. Il faut dire que la pandémie du Covid-19 a accéléré les collectes. Pendant cette crise, Franprix et Phenix ont multiplié les tournées malgré les difficultés logistiques. Il s’agissait de participer à la chaîne de solidarité mise en place dans toute la France, et plus de 300 magasins Franprix étaient alors concernés par l’opération. Du 21 au 30 septembre dernier, Phenix a également proposé des paniers solidaires d’une valeur fixe de 1 € sur son application. Les dons ont été reversés à l’association des épiceries solidaires ANDES, sous forme de produits alimentaires. Franprix a pris l’engagement de doubler les dons.

Un rôle d’intermédiaire pour Phenix

Dans ce partenariat, Phenix joue un rôle d’intermédiaire entre les magasins et les associations locales. Elle récupère les invendus dans les magasins suivant les zones géographiques, et cela plusieurs fois par semaine. Parfaitement propres à la consommation, les produits collectés sont redistribués le même jour à des associations au cœur des quartiers.

Des innovations en appui

« Nous avons l’ambition, ensemble, de changer les choses à notre échelle et de faire en sorte que les petits gestes de chacun deviennent une grande action pour tous ! » a récemment indiqué Franprix.

Ces actions s’inscrivent dans la continuité de la politique RSE du groupe dirigé par Jean-Charles Naouri. Pour rappel, le distributeur stéphanois est signataire du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire depuis 2013. En 2015, il a également signé la convention du ministère de l’Écologie et du Développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.