Un Festival de Cannes 2021 plus écologique

Critiqué pour son regard peu scrupuleux sur la protection de l’environnement, le Festival a décidé de prendre à bras le corps cette question cette année. D’importantes mesures ont été annoncées par les organisateurs à cet effet.

Le tapis du Festival de Cannes arborera bien sa traditionnelle couleur rouge cette année, mais celle-ci aura une tonalité plutôt verte. Et pour cause, l’organisation a décidé d’enclencher son virage écologique lors de cette édition de juillet 2021. Cela devrait se matérialiser à travers plusieurs mesures récemment annoncées. À commencer par les moyens de déplacement utilisés durant la quinzaine, qui seront à 60% hybrides ou électriques. Fini donc les voitures et autres engins polluants chargés d’assurer le déplacement des participants de leur lieu d’hébergement à la Croisette. Une mesure considérable au regard du rôle joué par ces allées et venues dans la destruction de l’environnement lors du Festival. Ces trajets représentent en effet à eux seuls, plus de 80% de l’empreinte carbone de cet événement grouillant de monde.

L’usage du papier qui intervient notamment dans la vulgarisation du programme va également connaître une baisse de l’ordre 50% au profit du numérique. Une taxe de 20 euros hors taxe a été par ailleurs instituée pour aider les organisateurs à compenser l’empreinte du voyage et de l’hébergement des festivaliers.

Greenwashing ou réel souci de préservation environnementale ?

L’autre mesure phare attendue concerne la restauration. Les traiteurs sont invités à privilégier les produits de saison locaux et des menus végétariens. Les bouteilles en plastiques sont tout simplement proscrites. S’agissant de la gestion des ordures, les organisateurs promettent d’en valoriser un maximum.

Certains ne manqueront pas de crier « Greenwashing ». Mais les organisateurs du plus grand rendez-vous du cinéma au monde se disent déterminés à réussir le pari d’une quinzaine écolo-responsable. D’autant plus que la question est au cœur des débats depuis plusieurs années.

Événement incontournable pour le monde du septième art, le Festival de Cannes a longtemps été décrié pour ses excès multiples et divers. Les nombreux yachts qui déferlent sur la Côte d’Azur, le ballet interminable des avions à l’aéroport de la ville, le vrombissement des moteurs des véhicules, les restes de repas et autres gaspillages, n’ont jamais été du goût des associations de défense de l’environnement.

Leurs appels sont notamment à l’origine d’un certain nombre de mesures prises par le passé. C’est le cas du tapis rouge déjà recyclé et dont la dimension sera réduite de moitié cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.