Une forêt luxuriante au Royaume Uni.

Microsoft : Planetary Computer, un projet pour sauver l’environnement grâce à l’IA

 

Microsoft annonce son nouveau projet Planetary Computer, qui se destine à sauver la planète grâce à l’intelligence artificielle (IA). Il s’agira de récolter et analyser de larges volumes de données environnementales afin de mieux identifier et comprendre les défis écologiques auxquels nous seront confrontés dans le futur.

Proposer des solutions concrètes et durables

Une nouvelle fois, Microsoft prouve son engagement pour l’environnement avec le lancement de Planetary Computer. Cette intelligence artificielle veut se servir des datas pour proposer des solutions durables. Dans un premier temps, elle recueillera auprès de plusieurs sources officielles et mondiales, de larges volumes de données environnementales. Par la suite, ces données seront analysées et traitées, à l’aide du Machine Learning et de la Big data, afin de comprendre et anticiper les défis majeurs que nous rencontrerons en termes d’écologie. Enfin, cette technologie devrait fournir à la communauté scientifique des solutions concrètes pour établir des plans de développement durable.

Dans un article sur le blog de Microsoft, Brad Smith, président de l’entreprise, a donné quelques exemples concrets de ce que le Planetary Computer permettra d’accomplir dans le futur. Cette intelligence artificielle pourrait, par exemple, effectuer des prévisions concernant l’utilisation d’eau pour la planification agricole. Elle pourrait également offrir aux biologistes des informations précieuses sur l’habitat naturel des espèces animales afin de soutenir leurs efforts de préservation. Par ailleurs, les scientifiques devraient, grâce à cette IA, obtenir des données complètes sur l’état des forêts en temps réel afin de veiller, là encore, à la préservation de celles-ci.

Une évolution du projet « AI for Earth »

« Planetary Computer » se présente comme une évolution du programme « AI for Earth », lancé en 2017 par Microsoft. Ce projet fournit la technologie d’intelligence artificielle et des logiciels de cloud à ceux qui œuvrent à la résolution des problèmes climatiques mondiaux. Pour le soutenir davantage, Microsoft va continuer à investir dans son infrastructure. De même, les acteurs profitant actuellement du programme AI for Earth vont pouvoir effectuer des analyses à partir des données collectées.

Microsoft établira en outre un partenariat avec Esri, spécialiste du mapping géographique sur lequel s’appuient de nombreux instituts technologiques. Le géant de l’informatique souhaite mettre ses ensembles de données géospatiales à disposition des clients et des institutions via le cloud Azure dans le courant de l’année 2020.

Microsoft veut assumer son empreinte écologique

A travers ce nouveau projet, Microsoft, dont la consommation électrique représente une grosse source d’émission de carbone dans la nature, veut assumer la responsabilité de son empreinte écologique. « Nous assumerons la responsabilité des impacts de nos activités directes sur les écosystèmes en protégeant plus de terres que nous n’en utilisons d’ici 2025 », assure Brad Smith.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *