Un chef épluchant un concombre.

Coronavirus : de grands chefs livrent des repas aux soignants

 

De Lille à Paris, en passant par Bordeaux, de grands chefs s’organisent pour apporter du réconfort à tous les soignants qui luttent avec acharnement contre le coronavirus, parfois au péril de leur vie. Ils proposent des plats faciles à consommer rapidement et debout, avec peu de vaisselle. 

Deux plateformes pour coordonner l’opération

Pour soutenir le personnel soignant, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AH-HP), Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée, et le journaliste culinaire Stéphane Méjanès ont lancé, il y a quelques jours, l’appel « Les chefs avec les soignants ». L’idée : faire appel aux restaurateurs qui continuent la vente à emporter ou la livraison pour proposer un repas dominical aux personnels de santé.

Pour coordonner l’opération, deux plateformes ont été mises en place via TipToque, collectif de chefs créé en 2015 par Marie Giordano, Thomas Bouvier et Edwy Rousseau pour la livraison de repas aux entreprises. L’une des plateformes recueille les besoins des hôpitaux et l’autre identifie les chefs disponibles. Plus de 200 ont déjà proposé leurs services. L’opération bénéficie du soutien du marché de Rungis, ainsi que des grossistes Avigros, Transgourmet et Metro France, qui se chargent d’approvisionner gratuitement les chefs en produits bruts.

160 repas complets aux hôpitaux Avicenne de Bobigny et Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt

Destinés à être consommés tous les dimanches, les repas proposés par les chefs doivent obéir à certains critères. Ils doivent notamment pouvoir se conserver au moins 48 heures sur site et conditionnés dans un emballage facile à stocker et à transporter. Sont à privilégiés : les plats chauds ou froids, faciles à consommer rapidement et debout avec peu de vaisselles, des collations salées, sucrées et des sandwiches de qualité.

Dimanche 22 mars, les chefs ont apporté 160 repas complets (entrée, plat, dessert) et 30 portions de terrines, pickles et pain d’épices aux  services de réanimation de l’Hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) et de l’Hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), en première ligne face à l’épidémie de Covid-19.

110 paniers bio aux soignants du CHU de Lille

Dans beaucoup d’autres villes, des initiatives individuelles avaient déjà vu le jour. C’est le cas de Bordeaux, Le Havre, Strasbourg ou Lille. Dans la capitale des Hauts-de-France, Florent Ladeyn, chef de trois établissements, a offert 110 paniers bio aux soignants du CHU « Pour les aider à manger sain ». Il estime qu’il doit bien ce geste aux hospitaliers, qui « ont toujours travaillé en flux tendu mais aujourd’hui ils en prennent plein la tête, ils n’ont même plus le temps de faire leurs courses ».

A l’hôpital gériatrique de Lille aussi, grâce au restaurant « Les bateliers », le personnel « a pu déguster du risotto de saumon, des gratins, offerts par Les jardins d’Hamadryade », se réjouit Aline, aide-soignante de 28 ans, « très touchée par cette solidarité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *