Une personne travaillant sur un ordinateur portable.

Coronavirus : les entreprises passent au télétravail en France

 

Depuis lundi, la France a basculé dans le télétravail ou travail à distance pour contrer la propagation du coronavirus. Un bouleversement brutal de l’organisation du travail qui force les entreprises à adopter de nouvelles manières de fonctionner.

Une révolution des pratiques du travail se joue depuis lundi, hors des murs de l’entreprise. Après les mesures de confinement prises par le gouvernement français pour faire face à l’épidémie de Covid-19, de nombreux salariés, dont les métiers s’y prêtent (développeurs, journalistes, informaticiens etc.), ont adopté le télétravail. A présent, l’enjeu pour les entreprises est d’obtenir de leurs employés la même productivité qu’au bureau. Mais comment ?

De nouveaux outils à adopter à domicile

Le bouleversement des habitudes doit s’accompagner de nouveaux outils de travail. La plus part des entreprises disposent d’ordinateurs de bureau alors que le télétravail recommande l’ordinateur portable. « Je conseille à mes confrères chefs d’entreprise de passer à l’ordinateur portable. Beaucoup de sociétés fonctionnent encore avec des PC de bureau qui ne permettent pas le télétravail. Avec un portable, et une activité qui fait tout passer par le cloud, le salarié retrouve le même environnement chez lui qu’au bureau, ce qui est rassurant et facilite la transition vers le télétravail », explique au Parisien, Pascal Ghoson, Directeur général de Findrive, société de location de voitures dans la capitale.

Il faudra en outre veiller à équiper les salariés de smartphones et tablettes pour l’utilisation de plate-forme de communication collaborative. Ils auront forcément besoin de se servir de WhatsApp ou Skype pour échanger ou s’appeler. Mais aussi et surtout de Slack et Zoom qui permettent des visioconférences en nombre de participants illimité.

« Le télétravail implique de nouvelles règles que salariés et managers doivent se fixer »

Le télétravail implique également un changement de mentalités. Il nécessite de mettre en place de nouveaux repères managériaux. « Il faut que l’encadrement accepte cette fameuse perte de contrôle sur les troupes et adopte une approche psychologique dans l’adhésion au télétravail qui implique de nouvelles règles que salariés et managers doivent se fixer, dans leurs rapports à distance. », observe Élodie Brisset coordinatrice du site Web OurCo, spécialisé sur l’accompagnement des rapports au travail. Les employeurs devront notamment faire confiance à leurs salariés et promouvoir l’autonomie comme le font déjà si bien les start-ups. Ils devront en outre penser à accorder des bonus aux employés pour leur faciliter le travail à la maison, surtout ceux qui ont la garde des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *