Un des bus « Garden on the move »,

Singapour : Des bus équipés de toits végétalisés, alternative à la climatisation ?

 

Depuis mai 2019, des bus bien singuliers circulent sur les routes de Singapour. Ils sont équipés de toits végétalisés qui rafraichiraient l’air et qui remplaceraient avantageusement la climatisation. Le dispositif est en test sur une période de trois mois, avant une éventuelle mise en service en 2020.

Réduire la consommation de carburant

Les habitants des grandes métropoles végétalisent déjà les façades de leurs immeubles ou de leurs toits. Le dispositif a fait ses preuves, alors l’on se demande pourquoi on ne l’essaierait pas sur les toits des bus ? C’est ce que tente Singapour qui a décidé d’en faire l’expérience. Depuis mai 2019, l’Etat insulaire d’Asie a mis en circulation les premiers bus équipés de toits verts, avec l’objectif de rafraîchir la température intérieure des véhicules. À terme, l’installation devrait permettre de réduire l’utilisation de la climatisation qui souffle de l’air chaud à l’extérieur et augmente la consommation de carburant lorsqu’elle est activée. Pour les plus optimistes, ces toits végétalisés remplaceront tout bonnement la climatisation, mais l’on n’en est pas encore là.

Ces bus, appelés « Garden on the move », sont à l’étude pour une durée de trois mois afin d’évaluer l’efficacité du dispositif. Leurs toitures sont recouvertes de plus de sept mètres carrés, avec quatre parcelles d’1,8 mètre sur 1,05 mètre chacune. Les plantes utilisées sont connues pour leur robustesse et pour leur sobriété (en eau).

Les bus madrilènes se mettent au vert

Cette initiative n’est pas une première mondiale car l’Espagne teste, depuis 2017, un système similaire sur plus de 130 bus à Madrid. C’est un artiste et paysagiste madrilène qui a lancé cette technique à travers son projet « Muevete en verde ». Marc Grañen -c’est son nom- a d’abord transformé le toit de sa voiture en y mettant des plantes résistantes aux mouvements. Il a ensuite ajouté un système d’irrigation étanche pour éviter les fuites d’eau dans le véhicule.

Après avoir constaté l’efficacité du dispositif, la mairie de Madrid lui a proposé de l’essayer sur 130 bus de la capitale ibérique. Inspirée par le concept de l’artiste espagnole, la société des transports urbains de Madrid, EMT, a prévu de végétaliser le toit de 1.900 bus, soit 20.000 mètres carrés de jardins mobiles. Ces derniers devraient absorber au moins 400 tonnes de CO2 par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *