DHL s’engage pour une livraison écolo-responsable

La firme allemande spécialisée dans le transport des colis a annoncé l’acquisition prochaine d’avions cargo électriques pour les besoins de ses services. Les aéronefs attendus pour 2024 sont une nouvelle illustration de l’empressement du secteur aérien à embrasser la transition écologique.

Des avions rechargeables estampillés DHL seront bientôt déployés dans le ciel californien. L’entreprise allemande décidée à convertir ses appareils de livraison des colis à l’énergie électrique n’y va pas timidement. Elle a en effet annoncé avoir récemment commandé 12 nouveaux avions cargo entièrement électriques. L’information dévoilée le 8 août dernier s’inscrit dans le cadre du plan de réduction d’émission carbone de 7 milliards d’euros promis il y a peu par la maison-mère du groupe, Deutsche Post AG.

Tout électrique

Les nouveaux appareils ont été commandés auprès d’Eviation Aircraft Ltd, société spécialisée dans les solutions écologiques à destination du secteur aérien et basé dans la ville américaine de Seattle. Baptisés Alice, ils seront entièrement alimentés à l’énergie électrique grâce à leur batterie rechargeable en une trentaine de minutes au maximum. Ce qui leur confère une autonomie de 815 kilomètres, selon le constructeur.

Les aéronefs dont le premier modèle a été présenté en 2019 en France sont prévus pour embarquer un équipage de neuf personnes, mais avec une capacité de transport de 1 200 kilogrammes. C’est notamment pourquoi DHL entend les utiliser uniquement pour ses missions régionales de livraison urgente. Alice Eviation Aircraft devrait opérer son vol inaugural avant la fin de cette année. Quant à DHL, elle s’attend à recevoir sa commande en 2024.

Défis techniques

Avec cette flotte, DHL accélère sa transition écologique dans un secteur aérien de plus en plus pressé par les organismes de défense de la planète de revoir à la baisse son empreinte carbone. Une doléance aux allures d’injonction face au péril climatique devenu prégnant. D’où la multiplication ces dernières années d’initiatives tendant à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de la part des compagnies aériennes, des avionneurs ainsi que des acteurs du secteur de la livraison. À cet effet, Amazon a obtenu pas plus tard que l’année écoulée, l’autorisation de faire voler ses drones alimentés au renouvelable.

Cette conversion au tout électrique se heurte toutefois à un défi technique inhérent au secteur de l’aviation. À savoir que la technologie verte n’est pas toujours adaptable aux avions comme c’est le cas pour les véhicules depuis plusieurs années déjà. Cela retarde notamment la mise en service d’appareils commerciaux long-courrier tout écolo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.