Un gros camion sur une route des Etats Unis

Transports : un concept pour capturer le CO2 des camions

 

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont mis au point un nouveau concept permettant de capturer le dioxyde de carbone directement à partir du pot d’échappement des véhicules. Cette invention permettrait de réduire les émissions de CO2 de 90 % chez les camions, responsables de près de 40 % des émissions de CO2 dans les transports en Europe.

Transformer le CO2 en carburant

Deux chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Shivom Sharma et François Maréchal, ont inventé un nouveau dispositif pour capturer le dioxyde de carbone (CO2) directement à partir du pot d’échappement des véhicules. Les deux ingénieurs ont publié dans Frontiers in Energy Research, le 16 décembre 2019, une étude dans laquelle ils expliquent leur concept. Celui-ci consiste (bien entendu) à capturer le CO2, puis à le faire passer de l’état gazeux à l’état liquide, tout en utilisant au maximum l’énergie disponible à bord, telle que la chaleur du moteur. Le transporteur n’aura plus qu’à le livrer à une station-service afin qu’il soit à nouveau transformé et réutilisé, notamment en carburant.

Concrètement, les émissions récupérées à même le pot d’échappement du poids lourd sont refroidies, et l’eau séparée des gaz. Un système d’adsorption (une forme d’absorption) à température modulée s’occupe ensuite d’isoler le CO2 des autres gaz (azote et oxygène) en utilisant des matériaux spéciaux, conçus par les équipes de l’EPFL. Une fois pleins, ces matériaux absorbant sont chauffés et comprimés par le moteur du véhicule pour extraire le dioxyde et le transformer en liquide. Celui-ci peut ensuite être stocké dans une sorte de boîte attachée sur le toit du camion, avant d’être déposé en station-service.

La biomasse pour compenser les 10% des émissions de CO2 non recyclables 

Les chercheurs estiment que leur idée ne convient, pour le moment, qu’à de larges véhicules comme les bus ou les camions. En effet, le procédé prend place dans une capsule de deux mètres de long pesant environ 7 % du poids total supporté par un poids-lourd. Selon leurs calculs, un camion consommant 1 kilo de carburant conventionnel permettrait de produire 3 kg de CO2 liquide. Les ingénieurs considèrent qu’à terme, 90 % des émissions émises par chaque camion pourrait être capturée. Quant aux 10% des émissions de CO2 non recyclables, les chercheurs proposent de les compenser en utilisant la biomasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.